Ai-je le droit de conduire si je vapote ou si je consomme du CBD ?

Existe-t-il une loi interdisant le vapotage quand on est en conduite ? Pour les cigarettes traditionnelles, la loi est bien claire et vous pouvez risquer une convention allant de 22 à 35 euros. Mais avec le taux de cannabidiol contenu dans les cigarettes électroniques, est-ce que cela peut être pire ? Les réponses dans cet article.

Les effets du CBD

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut d’abord comprendre les effets du CBD afin de mieux éclaircir les prochains points. A titre de rappel, il s’agit d’une substance naturelle qui fait partie du groupe des cannabinoïdes. Il est, en quelque sorte, un résultat d’un cadre d’une recherche neuropsychiatrique. Ainsi, le CBD est considéré comme non psychoactif, c’est-à-dire, pas d’effet direct sur le système nerveux, contrairement à son grand-frère : le THC. Toutefois, le CBD a pas mal d’effets sur l’organisme :

– Avec une bonne qualité d’e-liquide dans la cigarette électronique, le CBD procure une sensation de bien-être comme si l’on venait de faire du sport. Il augmente le taux d’anadamide entre autres.

–  Il est très sollicité dans les traitements e la schizophrénie et de l’épilepsie grâce à son effet antipsychotique.

– Il est aussi efficace pour lutter contre le stress.

– De nombreuses personnes affirment également sa vertu antidouleur.

– D’autres l’utilisent pour combattre l’insomnie.

Au vu de ces différents effets du CBD sur l’organisme, on pourrait en déduire que ce dernier ne représente aucun danger sur la conduite. On pourrait même croire que c’est plutôt bénéfique.

Qu’en dit la loi sur la consommation du CBD au volant ?

Pour l’heure, aucune loi ne stipule concrètement qu’il est interdit de vapoter ou de consommer du CBD au volant. D’autant plus que les effets du CDB ne sont pas jugés néfastes pour le système nerveux. Aucune proscription n’a été prononcée jusqu’à présent. Par contre, il ne faut pas oublier qu’une autre loi pourrait concerner le fait de fumer une cigarette électronique au volant. En effet, toutes utilisations de produits ou d’objets empêchant la tenue du volant à deux mains sont interdites par l’article R412-6. Cette loi peut donc concerner le vapotage et la consommation du CBD au volant.

Qu’est-ce qu’on risque lors du dépistage ?

Si vous êtes sûr que vous allez passer un contrôle de dépistage, il est conseillé de ne pas consommer du CBD. En effet, bien que cette substance ne soit pas psychoactive, il contient généralement moins de 20 % de THC. Ce qui pourrait provoquer des résultats positifs au THC lors du contrôle. De cette manière, vous risquez de perdre votre permis de conduire, ou de payer une importante amende. Une peine de prison est même envisageable.

Comment savoir si le CBD que l’on a acheté est de bonne qualité ?
Les différentes formes de CBD sont-elles faites pour des utilisations diférentes ?